CHANTEZ VOUS ETES FILMES

Vous avez vu la nouvelle ? Gérard Lenorman fait son come back ! Et pas un petit discret, non un gros come back, en tête du Top 10 ! Moi qui ai grandi avec son 45 tours que je jouais dans mon mange disque bleu turquoise, ça m’a fait tout drôle.

Oh je sais bien que les come back sont à la mode, que la télévision aime bien ressortir des « has been »  et les placer dans des fermes de célébrités célébrant justement la fin de la leur (de célébrité). Je sais aussi que je n’en reviens pas à chaque fois que je fais les courses de constater que la musique n’a pas changé depuis 30 ans ce qui ne manque pas de me déprimer puis de me rappeler aussi que peut être je ne suis finalement pas si vieille. Mais quand juste après la Radio des Mousquetaires joue du Piaf et que je jette un coup d’œil à la vieille dame qui pousse le caddy à côté de moi, je déprime à nouveau car elle aussi connait les paroles ! Forcément dans les hyper à part Piaf, Bécaud, Sardou (je crois que je pourrais me pendre à chaque fois qu’il passe celui-là !), Maxime le Forestier et quelques autres, il n’existe rien. Pas de musique étrangère ou seulement les éternels mêmes tubes, pas de rock ni de pop, et encore moins de hip hop ou mieux : du silence. Non. Et vous savez pourquoi ? Parce que c’est de la musique neutre et que c’est un bon moyen de donner à manger aux cochons sans trop les bousculer, comme une ritournelle devenue rassurante à force. Je ne sais pas vous, mais moi je trouve cela insupportable, je me sens prise en otage et me presse autant que je peux pour sortir de cette torture auditive. Je crois d’ailleurs que cela pourrait être un motif en plus d’insurrection !

Mais revenons-en à l’ami Gérard. L’autre jour sur France Inter j’entends qu’il cartonne au box office avec non pas un nouvel album, non, les mêmes qu’il y a 30 ans mais chantées en 2011 en duo avec d’autres artistes. Et là je n’ai pas pu m’empêcher d’aller sur youtube voir à quoi cela ressemblait un duo avec Gérard Lenorman version 2011. Et bien je vais vous dire ce qui s’est passé : je me suis mise à chantonner les paroles avec mes filles qui les connaissaient aussi grâce à l’instit de CE2 et même si on n’arrêtait pas de dire combien c’était ringuard, que mon ado de fille trouvait que c’était un gros « cassos » le Gérard, ça m’a fait plaisir de réentendre la voix éraillée du bonhomme qui n’a pas tant changé à part que sa tignasse a blanchi.

De quoi devenir schizophrène ! J’étais terrifiée de me sentir un moment rassurée par un bon vieux tube alors que tout fout le camp. Ça m’a rappelé le fameux temps de cerveau humain disponible. C’est vrai, il n’y a qu’à regarder l’actualité, et vraiment pas de quoi chanter : nous sommes en pleine crise, la France est en train de perdre son troisième A, la banquise continue de fondre à grande vitesse, le taux de chômage explose, les indignés se multiplient comme des petits pains (c’est la seule bonne nouvelle dans un sens), les violeurs violent, les banquiers volent, les politiciens parlent de mieux en mieux la langue de bois, les méchants papas enferment leur enfant dans la machine à laver, mais la France, elle, chante en chœur La balade des gens heureux. Ils doivent drôlement se marrer là-haut…

Mais comme dit Gérard :
« Notre terre est une étoile
Où toi aussi tu brilles un peu »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s