PERTE DU QUADRUPLE ZERO

L’actualité ne manque pas ces derniers temps et pourtant je reculais à la commenter tant elle est réjouissante. C’est vrai on se demande par où commencer. La perte du triple A ? Le naufrage du Concordia et son désormais fameux capitaine lâcheur Fransesco Schettino ? Le discours au Bourget de François Hollande ? La montée de Marine Le pen dans les sondages ? L’aveu « secret » de Sarkozy aux journalistes sur sa possible défaite ? Le suicide de l’épouse de Luc Chatel ?

Non finalement, je préfère parler d’un autre évènement : la mort de Théo Angelopoulos survenue la nuit dernière après qu’il ait été renversé par une moto au Pirée. Il avait 76 ans et était en plein tournage de son dernier film. Lors de la matinale de France Culture, Michel Ciment l’évoquait avec beaucoup d’émotion et décrivait un homme souvent maladroit en public mais qui s’avérait être d’une grande générosité en plus d’être un immense cinéaste. Enfin je dis « immense », parce que je répète sans hésiter les mots de Michel Ciment. Et oui, moi la cinéphile, je dois confesser que je connais très mal son œuvre. Je n’ai vu que trois de ses treize films, et puisque c’est l’ère des confidences, je me souviens être allée au Balzac voir Le regard d’Ulysse à sa sortie, carton d’invitation à l’appui, et… plus rien. Ou pas grand chose, quelques images, des réminiscences d’Harvey Keitel, de paysages froids, de brume. Je m’étais endormie. Cela m’arrive rarement au cinéma mais ce jour là, cela m’est non seulement arrivé, mais pendant quasiment toute la durée du film. Pourtant je veux bien croire que ce film est un grand film. Je me rappelle davantage le Pas suspendu de la cigogne et assez vaguement L’éternité et un jour.

Angelopoulos était un cinéaste contemplatif à la narration souvent complexe et réputé pour ses magnifiques plans séquence. Un cinéaste qui n’a jamais voulu faire de concession dans son rapport au temps et dans sa mise en scène. Question de regard disait-il.

Il n’aura pas fini de poser le sien sur la crise de son pays, thème de son dernier film.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s