AVE CESAR

Je ne sais pas pourquoi tous les ans (ou presque) je m’obstine à regarder la cérémonie des césars. Il faut dire que cette année, la sélection était très hétéroclite, du phénomène Intouchables à L’Apollonide de Bertrand Bonnello et laissait croire à de bonnes surprises.

Mais la soirée s’est avérée aussi ronronnante et ennuyeuse que d’habitude.
De Caunes malgré quelques remarques audacieuses n’était pas au meilleur de sa forme et les heureux gagnants nous ont  gratifiés de remerciements soporifiques et interminables.

Mais la curiosité m’a fait tenir jusqu’au bout (3 longues heures dans cette grande et belle famille du cinéma français, paillettes et rictus confondus) pour entendre sonner le verdict finalement tant attendu : 6 oscars pour The artist (dont meilleur réalisateur, meilleur film et plus étonnant, meilleure actrice pour Bérénice Béjo qui passe ainsi devant les excellentes Marina Fois, Karine Viard et Valérie Donzelli ! no comment). Jean Dujardin reste sur le carreau puisque le césar du meilleur acteur a été attribué à Omar Sy.

On reste vraiment sur notre fin et on ne peut s’empêcher d’être désolé pour Valérie Donzelli qui repart bredouille avec son magnifique La guerre est déclarée et pour Maiwenn et son  Polisse qui ne remporte que deux césars sur ses 13 nominations.

Bon c’est sûr l’année prochaine je ne regarderai pas ! Heureusement dimanche soir il y a les Oscars…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s