UNE SUPER TRISTE HISTOIRE D’AMOUR

Entendu sur France Culture hier, Gary Shteyngart présentant son dernier roman, Super triste histoire d’amour, au titre aussi évocateur que déjanté. Sur fond de nouvelles technologies, le livre qui ne se revendique pas comme étant un roman d’anticipation, parvient tout de même à offrir une vision futuriste assez déprimante, décryptant un monde de post-littérature où les individus sont jugés par leur quotient de « baisabilité », par leur salaire ou le nombre de m2 qu’ils possèdent. Un monde de chiffres où plus personne ne  lit.

D’autant plus terrifiant que cela a l’air totalement visionnaire.